Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Lectures SEO & rédaction web » Cookbook, Référencement Google de Samir-Ghouti-Terki

Cookbook, Référencement Google de Samir-Ghouti-Terki

Hello les amis ! J’espère que vous allez bien sous ce temps gris et tristounet ! En tout cas, ça fait vraiment du bien un weekend de trois jours. Non ? :)

Aujourd’hui je vais vous présenter un petit livre sur le référencement, sorti il y a un peu plus d’un mois, plus exactement le 5 octobre 2013, aux éditions DUNOD.

Vous pouvez vous demander : pourquoi lis-je autant, surtout que j’ai déjà lu les deux livres les plus intéressants du marché à l’heure actuelle : celui d’Olivier et celui de Mathieu. Eh bien, la raison est simple, j’aime bien lire et je trouve qu’il y a toujours quelque chose à apprendre dans un livre, peu importe sa taille, son auteur ou sa maison d’édition. De plus, je ne peux pas m’empêcher d’admirer le travail et les efforts fournis par les auteurs et leur équipe. Ce n’est pas si évident que ça de mener à bien un projet aussi important. Vous êtes-vous prêté à l’exercice ? Je vous invite à le faire, vous verrez alors à quel point il est dur de mettre sur papier nos connaissances, nos savoirs !… Et pour finir, une autre simple raison, ma curiosité, eh oui, je suis curieuse et j’ai toujours hâte de découvrir de nouvelles infos, de nouvelles approches …

Bref,  ne tardons plus et intéressons-nous à ce livre tout frais. :)

Mes premières impressions

Vous le savez, la première impression est toujours importante : aussi bien pour un entretien d’embauche, pour un RDV galant, pour une future collaboration, comme pour un service, un produit ou dans notre cas, un livre :) .

Dans ce cas précis, j’ai été agréablement surprise, car j’ai bien aimé les couleurs de la couverture. Rose, vert, des couleurs vives qui incitent à l’ouvrir sans plus tarder. Dommage qu’à l’intérieur, le livre n’est pas coloré. Mais j’imagine que cela coûte beaucoup trop cher aux éditions. En plus, il faut qu’on pense à notre chère planète, qui est en train de se détériorer année après année, à cause de l’inconscience humaine et des industriels en quête de profits.  ( mais ça c’est un autre débat :) )

Deuxième aspect intéressant, qui a attiré mon attention, c’est l’approche intéressante de l’auteur. En effet, il y a une analogie avec la cuisine qui est faite, analogie que je trouve plutôt sympa et originale. Sous forme de recettes, 13 chapitres et 80 recettes, chacune divisée en 3 parties : ce qu’il faut savoir, ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire… l’auteur fait le tour des principaux critères SEO à surveiller et à travailler, lors d’une stratégie de visibilité web. Pratique et concret.

Troisième chose et pour finir avec mes « premières impressions », j’ai été sceptique par rapport au nombre de pages, insuffisantes à mon goût. Je me disais dans mon for intérieur que même si l’on peut faire court et bien, et que la qualité prime sur la quantité… 200 pages ne suffisent pas pour traiter un sujet aussi vaste comme le SEO. Et j’ai peur que j’aie eu raison. La plupart des sujets sont uniquement survolés.

L’auteur : Samir Ghouti-Terki

Eh bien, je suis désolée, je ne connais pas l’auteur. J’ai fait comme à mon habitude quelques petites recherches rapides sur le web, en espérant trouver quelques infos intéressantes, mais rien à son sujet. Du coup, je vous propose un petit copier/coller du site DUNOD :)  Vive le DC !

« Samir Ghouti-Terki – Professionnel du web depuis 1998. Anciennement webmaster pour Sony France, il a ensuite créé et dirigé une agence web au Canada. Actuellement fondateur et gérant de YouFirst, agence web située à Sophia Antipolis. »

Les sujets traités !

Un tour à 360°! Côté sujets, le livre est assez abondant ! L’auteur traite :

  • Les URL (tailles, mots clefs, réécriture…)
  • Les métadonnées : titre, description ….
  • La rédaction web : comment choisir les mots clefs, comment hiérarchiser son contenu, comment utiliser les balises sémantiques …
  • Le référencement multimédias : les fichiers adobe, les images, les vidéos,
  • Les liens internes et sortants : ancres, pages de destinations…
  • Les critères techniques : cadres, cookies, redirections, w3c…
  • Les backlinks : les liens payants, les liens du guestblogging, les liens des widgets, les liens des réseaux sociaux, le do/nofollow…
  • Les réseaux sociaux : dont principalement Google+, Facebook, Twitter
  • Les critères géographiques : adresses ip, google adresses, google + lcoal google maps..
  • Les critères associés à l’hébergement : hébergement et NDD
  • Autres critères : sitemap, robots.txt, rich snippes, trustrank…

A qui s’adresse le livre ?

Les éditions DUNOD disent que le livre s’adresse aux « Webmasters, Spécialistes du référencement, Développeurs de sites web,  Blogueurs ” semi-pro” .

Personnellement, je dirais que le livre s’adresse uniquement aux débutants SEO. Pourquoi je pense que le livre s’adresse aux débutants de chez débutants :)  ? Eh bien …

  • Les spécialistes du référencement s’ennuieront en lisant ce livre, car il ne montre pas une approche extraordinaire, ni différente. Les sujets sont survolés, rien de nouveau par rapport à ce que l’on a comme habitude de lire dans les autres livres du marché ou sur les sites web sur lesquels ont fait notre veille.
  • Les développeurs ne vont pas trouver non plus leur place, car le livre manque de codes… Ils pourraient être intéressés par le HTML 5 ou encore le W3C, la construction des URL ou encore les technologies freins au référencement (Ajax, Flash).. mais… ils le savent déjà. En plus, ces sujets ne sont pas approfondis.
  • Les blogueurs … ? La pluspart des blogs sont sous WordPress, mieux vaut se tourner vers le livre de Daniel Roch… Vous trouverez les mêmes informations, et beaucoup plus encore …

Par contre, pour les débutants c’est une bonne base au même titre que le livre du Site du Zero (mais même ce dernier est beaucoup plus pédagogue). Je le recommande à tous ceux qui s’intéressent au SEO et n’ont vraiment aucune base et n’ont pas encore lu les deux livres cités dans l’intro :) .

Pour les autres, je suis désolée de le dire, mais le livre, même s’il est plutôt bien écrit, n’a pas de valeur ajoutée par rapport aux autres livres existants.

Ce que j’ai aimé !

ok

  • La couverture, ça je l’ai déjà dit dans l’intro :)
  • L’analogie avec la cuisine, mais ça aussi je l’ai déjà dit :)
  • J’ai aimé l’aspect pratique du livre ! Ça m’a fait penser au Guide des liens sponsorisés de Florian ou encore Les 60 maximes du Référencement. Tu as une question, tu vas directement lire la partie qui t’intéresse.  Tu trouves presque toujours la réponse, mais malheureusement dans la pluspart des cas, les réponses sont peu approfondies. On reste un peu sur notre soif. Il faut aller chercher les infos dans d’autres livres ou alors sur le web. Il s’agit d’un livre de survol, il est complet en termes de sujets abordés, mais l’auteur creuse peu ces derniers. (Peu à mon gout, je sais je suis trop gourmande :) )
  • Un livre à lire pour satisfaire sa curiosité, pour le plaisir de lire, … mais non pas pour apprendre le SEO

Ce que j’ai moins aimé !

not-ok

  • Les sujets ne sont pas approfondis, pas d’explications, pas de solutions…
  • Quelques points de désaccord. Exemples :
    • Dans la recette N°2, l’auteur dit : « Choisissez de préférence un nom de domaine qui intègre vos principaux mots-clefs » … Nous ne sommes pas tout à fait d’accord. Oui, les mots clés ont été très importants dans le passé, mais aujourd’hui cela ne compte plus vraiment. Je ne dis pas non plus qu’il faut l’éviter. Les EMD ont encore de jours devant eux. Bref, un NDD doit d’abord être représentatif de la marque, original, facile à retenir..
    • Dans la recette N°25, l’auteur donne comme limite de liens par page un nombre de 100. Oui, plus il y a de liens, plus le jus de liens est répandu. Mais pourquoi 100 ? Qui a fixé cette limite ? Je ne suis pas au courant. Peut-être ai-je raté un truc… ?
    • ….
  • Quelques omissions :
    • Dans la recette N°20, l’auteur nous parle des PDF et leur SEO. De bons conseils, mais un petit oubli. L’auteur ne met pas en garde ses lecteurs par rapport aux PDF qui comprennent le même contenu que la page web. Dans ce cas il faut interdire l’indexation du PDF avec le robots.txt par exemple, sinon, ça serait du contenu dupliqué.
    • Dans la recette N°27, l’auteur nous parle des ancres de liens. Pas grande chose à dire, sauf qu’il oublie de mentionner une nouvelle importante, les effets du Penguin sur les ancres. Penguin n’aime pas les ancres trop similaires, il ne faut donc pas abuser des ancres identiques.
    • ….
  • Des sujets superflus
    • On parle de URL rewriting… mais concrètement comment ça se passe ?
    • On parle de toutes les sources pour les backlinks, mais laquelle privilégier ? Pourquoi ? Les annuaires ont ils le même poids qu’un guest blogging?
    • On parle de redirections, 301, 302 .. mais concrètement laquelle choisir ? Pourquoi? Quand on est débutant on ne connaît pas leur utilisation et leur impact sur le SEO

Ma petite conclusion

Je vais reprendre l’analogie de la cuisine. Et ça me correspond pas mal, car, je l’ai déjà dit, et je le dis encore, je suis une mauvaise cuisinière. Je suis incapable de cuisiner, même en suivant les étapes d’une recette. Le résultat est toujours catastrophique alors que le cœur y est.

Bref, ce que je veux dire par là, c’est que même si l’on dispose de tous les ingrédients, nous ne sommes pas sûrs du résultat. C’est pareil dans le référencement ! Il faut avoir les ingrédients, la technique, mais aussi quelques « astuces » et « codes clés en main ». Le livre nous donne probablement tous les ingrédients pour réussir, mais l’auteur ne nous explique pas assez comment faire ! C’est là le problème ! Comment faire ? Quelle méthodologie? Par quoi commencer ? Nous avons une énumération d’éléments, de critères, de techniques, mais comment doit-on s’y prendre CONCRÈTEMENT?

SI vous avez l’argent, achetez le livre, au moins par curiosité et surtout pour vous faire votre propre opinion. Mais par contre, si votre budget est serré, laissez tomber. Tournez-vous vers l’un des deux livres les plus importants du marché.

GD Star Rating
loading...
Cookbook, Référencement Google de Samir-Ghouti-Terki, 4.7 out of 5 based on 10 ratings

10 réflexions au sujet de « Cookbook, Référencement Google de Samir-Ghouti-Terki »

  1. Hello,

    Merci pour ces retours de lecture. J’ai hésité à l’acheter et je me suis dis en lisant la description qu’il ne serait pas à la hauteur d’une bible. Ca m’a fait pensé à un bouquin sur Google que j’ai acheté l y a quelque temps. J’avais été très déçu :/
    Enfin bref, je verrai un peu plus tard quand je ferai une collection de livre SEO :D
    Bonne continuation et merci encore Alex !

    Thomas

  2. Salut, l’auteur pourrait bien nous dire comment faire et nous montrer les pas à suivre comme dans un cours de danse. Mais au vu de la vitesse des évolutions du SEO, il serait vite dépassé (je pense par exemple au fait que même les liens nofollow pourraient maintenant être pénalisants). En tout cas merci pour l’article, tout point de vue différent est toujours enrichissant.

  3. Bonjour Alexandra ! Merci pour cet avis très détaillé sur le livre et tes points de vue par rapport à certaines recettes ! C’est vrai que lorsque je lis un livre sur le SEO je m’attends à apprendre des nouveautés, mais si ce n’est pas le cas, je pourrais également être un peu déçue.
    Véronique Duong Articles récents..Quelques astuces du SEO BrandingMy Profile

  4. Salut Alexandra
    Petite info au sujet de la “légende urbaine” des 100 liens par pages. En fait ce n’est pas vraiment une légende urbaine : aux tout débuts de Google (années 2000), le moteur disait de ne pas dépasser 100 liens par page, car il n’indexait pas tout le code source d’une page. Donc si on mettait trop d e liens, ils ne seraient pas pris en compte. Mais ça fait largement plus de dix ans que cette limite a sauté et que Google lit bien sûr tous les liens d’une page aujourd’hui (et tout son code HTML)…
    Bref, oui il faut limiter le nombre de liens sortants d’une page populaire (fort PR) sur un site, mais la limite des 100 liens est obsolète depuis longtemps… :-)
    A++

  5. @Olivier

    Bonjour Olivier, merci beaucoup pour tes explications. Maintenant je comprends pourquoi l’auteur nous a cité le nombre de 100. Il n’a donc pas inventé, mais il aurait dû se mettre à jour (mon avis) ou au moins nous dire que l’info datait des années 2000 et qu’elle n’est plus valable aujourd’hui.

    ET je comprends également pourquoi je n’étais pas au courant : dans les années 2000, je n’étais pas dans le web :) –Ah oui, je suis une petite et jeune SEO – mais ce n’est pas une excuse, j’aurais dû connaître cette “légende urbaine” !

    A bientôt !

  6. De bons livres de SEO en français, je ne le connaissait pas, celui-ci! :)
    Merci Alexandra pour cette bonne suggestion. Je le mets sur ma liste à-acheter-sur-Amazon :)
    À bientôt,
    Maxence

  7. Jeune référenceuse SEO moi aussi, je suis en train de mettre à jour mes connaissances en la matière. J’ai eu l’occasion de feuilleter plusieurs livres, mais j’ai l’impression que tous reprennent un peu les même choses, la seule différence est la façon de les expliquer et de les approfondir. Je dois dire que j’ai été un peu déçue par ce constat : j’ai eu l’impression de tourner en rond.
    Le seul qui m’a vraiment été utile est celui d’Olivier Andrieu, mais je suppose que ça n’étonnera personne. :)

  8. La discussion sur la limite à 100 liens méritait un peu plus de recherche et de nuance.
    Bien que ce chiffre ne concerne plus une limite de traitement, ni même une éventuelle pénalité (ce qui n’était d’ailleurs même pas le cas), aujourd’hui encore d’autres experts estiment qu’il demeure toutefois un bon indicateur de référence. Vous devriez notamment lire le post de Peter Meyers sur le sujet : http://moz.com/blog/how-many-links-is-too-many (en anglais).

  9. Vous le dites vous -même : Même dans le plus ennuyeux des livres il y a toujours une idée qui vous fait avancer et progresser. Certes votre analyse ne donne pas très envie de l’acheter. Mais je crois cependant qu’il viendra prochainement grossir ma bibliothèque.

  10. Je souhaitais investir dans ce livre mais ayant un petit budget, je laisse tomber.
    Merci, vous m’avez éviter de mettre de l’argent en l’air si on peut dire comme ça, je préfère investir dans un livre sur et fiable qui m’apportera les notions nécessaire à ma formation d’autodidacte.
    Elisa@gagner de l’argent Paypal Articles récents..Gagner beaucoup d’argent avec Sponsokdo – Guide parrainageMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.