Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 6 conseils pour devenir un (bon) rédacteur freelance !

6 conseils pour devenir un (bon) rédacteur freelance !

Article invité, rédigé par Geoffroy Barre, rédacteur web freelance sur Nantes et responsable du site web-rédacteur

La rédaction de contenu connaît une véritable révolution depuis quelques années ! Avec l’arrivée successive de mises à jour de Google qui valorisent le contenu de qualité, et l’essor des blogs, “créer du contenu” est devenu un vrai métier. C’est aussi devenu un domaine survalorisé par certains acteurs, qui n’hésitent pas à promettre à ceux qui se lancent dans l’aventure du freelance, des salaires dignes d’un Ministre. En freelance depuis 2012, je vous livre mon sentiment sur la rédaction de contenu en indépendant, et mes conseils pour bien vous lancer, à votre tour.

Écrire des textes : un vrai métier ?

Je ne peux pas en vouloir à celles et ceux qui croient encore aux miracles. Ils (elles) sont nombreux à avoir lu un jour une publicité qui explique clairement que la rédaction web, c’est le nouvel eldorado. “Travaillez de chez vous”, selon “vos horaires”. C’est vous qui “construisez votre salaire selon votre motivation”. Un accès à internet, un Word, et cela suffit à devenir rédacteur web ? Oui. Oui, le besoin “matériel” est limité, et rédacteur web est un métier qui demande un investissement de départ réduit. Voilà pourquoi étudiants en lettres, chômeurs et femmes au foyer (c’est un constat, pas une attaque OK) n’hésitent pas à se lancer dans l’aventure, pour glaner ces euros promis par les agences. La réalité ? Après les premiers textes rédigés, les premières commandes honorées, on se rend vite compte que les journées passent, et les centimes s’accumulent. Mais où sont ces milliers d’euros promis ?

La rédaction web, c’est un métier. Oui, certains réussissent avec talent à honorer quelques missions, en plus de leur salaire, ou développent doucement leur clientèle. Mais croire qu’il suffit d’un ordinateur et de temps libre pour écrire est faux. Chez moi, des centaines de livres m’entourent. L’histoire des perles de Tahiti, un livre sur l’histoire de l’Inde, ou encore ce petit guide de la vente de voitures entre particuliers que j’ai commencé à parcourir… Oui, avant d’écrire, il faut se documenter, savoir, comprendre. Je vous laisse, 30 secondes, le facteur m’apporte des magazines auxquels je suis abonné. Vous commencez à le comprendre, écrire ne s’improvise pas sur 1 heure de temps libre, mais est un vrai métier, qui demande des connaissances, un savoir-faire, et une expertise forte, si vous souhaitez en faire votre “full-time job”. Au cours de ma première année en indépendant, j’ai appris beaucoup de choses sur cette profession. Voici quelques conseils.

6 conseils pour devenir rédacteur freelance

Le titre de l’article vous a accroché, vous voulez ces conseils pour devenir un rédacteur web à succès ? Allez, je me lance.

1. Savoir écrire : Cela vous semble évident, mais il faut le répéter. Certains pensent savoir écrire, mais une fois les mots traduits en pixels sur un écran rétina, l’absence de style, la grammaire confuse, et les fautes d’orthographe sont légion. Il existe des formations, des cours spécialement pensés pour se lancer dans la rédaction web.

2. Avoir envie d’écrire : Vous savez écrire, mais avez-vous envie de le faire à longueur de temps ? Devenir rédacteur, cela signifie parfois “sortir” plusieurs pages par jour, plusieurs articles documentés, etc. Comme pour toutes les professions indépendantes, qui émanent d’un choix, la motivation est la clé de la réussite.

3. Fixer ses objectifs : Pourquoi voulez-vous devenir rédacteur web ? Décidez si vous voulez écrire pour vivre, pour avoir un peu d’argent supplémentaire (ce que j’ai fait pendant des années), ou pour le plaisir. Votre choix aura un impact sur votre approche. Gardez à l’esprit que pour dégager un revenu équivalent à un ”temps plein”, il faudra beaucoup de travail. Ce point est sans doute le plus important. Ne vous lancez pas sans avoir pratiqué la rédaction web comme complément de revenu. Cela vous permettra une première approche, des expériences, et la construction de votre carnet d’adresses.

4. Déterminer son positionnement : Définissez pour quel type de projets vous pouvez intervenir, quel “degré de qualité” vos textes atteignent, et les sujets sur lesquels vous voulez écrire. J’ai, très tôt, adopté moi-même un “positionnement”, qui amène certains prospects à me contacter, et d’autres à passer leur chemin. Cela est volontaire. Trouvez votre positionnement. Des prix low-cost, ou au contraire, des tarifs “haut de gamme” ? Des textes pour blogs uniquement, de grands dossiers, ou des services polyvalents ? Il y a de la place pour beaucoup de profils !

5. Construire son expérience : Cherchez des occasions d’écrire pour construire votre portfolio. Il peut être plus simple de commencer par écrire pour des publications et des sites web non rémunérés, petits. En écrivant des articles pour les petites publications, vous allez acquérir de l’expérience, vous faire connaître et avoir un tas d’articles publiés avec votre nom. C’est important lorsque vos futurs clients vont vous “Googleiser”.

6. Évoluer avec la profession : Soumise (en partie) aux humeurs de notre grand ami Google, la profession de rédacteur web évolue, au même titre que les autres métiers du web. Règles d’écriture, densité de mots clés, styles et mises en forme… Il faut savoir évoluer avec les pratiques, et ne pas avoir peur d’apprendre, encore et toujours.

Ces conseils sont là pour vous aider à vous poser les bonnes questions, vous accompagner dans votre cheminement. Bien entendu, il existe beaucoup d’autres aspects dans le métier de rédacteur web : la gestion du temps, la politique tarifaire, ou encore la partie financière… Nous les évoquerons à l’occasion d’un autre article !

GD Star Rating
loading...
6 conseils pour devenir un (bon) rédacteur freelance ! , 4.8 out of 5 based on 9 ratings

16 réflexions au sujet de « 6 conseils pour devenir un (bon) rédacteur freelance ! »

  1. Je suis entièrement d’accord avec les conseils de cet article. J’ai moi-même commencé à faire de la rédaction en parallèle de mes études et de mon 1er job. Aujourd’hui je m’y lance pleinement en freelance car :
    1) j’ai acquis une certaine expérience
    2) j’ai déjà une petite clientèle

    Je rajoute qu’il peut être nécessaire d’ajouter 1 ou 2 cordes à son arc de rédacteur web et proposer également des services de référencement, de traduction et/ou de community management, si on se sent capable. Car, même si nous adorons écrire, il est impossible de le faire 8h/jour. Nous ne sommes pas des robots. Il faut bien prendre le temps d’évaluer le travail horaire fourni et voir si cela vaut le coup. Mais bon, tu le dis à la fin, il reste encore des tas de choses à dire sur le sujet et ces 6 premiers conseils sont déjà bien précieux.

  2. Si il y’avait un paragraphe à retenir ce serait le rappel sur l’importance de se documenter et tout simplement de préparer le papier. Cela me semble capital, ça, l’enthousiasme et l’envie d’écrire (pas forcément évident à chaque fois certainement) qui sera capable de changer complètement la perception qu’auront les lecteurs de l’article.

  3. Tout à fait d’accord avec ton article ! En tant que graphiste freelance, mes clients me demandent parfois de les aider à rédiger leur contenu donc j’essaie de leur expliquer que c’est un métier à part entière et qu’il ne suffit pas d’être bon en grammaire.

    Malheureusement, dans le cas des petits clients, ils refusent souvent d’y mettre le prix pour faire appel à un professionnel et décident donc de le faire eux-mêmes, parce que “écrire, c’est pas si compliqué que ça” !!!

    Et quand je bosse sur des emails c’est encore pire, la subject line doit être percutante et les internautes passent moins de 20 secondes à consulter un email et 80% d’entre eux ne scrollent pas jusqu’en bas de l’email, d’où la nécessité de travailler son contenu. D’ailleurs, si certain(e)s ont déjà travaillé sur le contenu d’emails ça m’intéresse, je reçois parfois des demandes de clients.

    Merci pour cet article !

  4. Ce qui me motive dans ce sens ce que j’ai envie d’écrire pour le profit de l’internaute, pour le partage de l’information car l’information est faite pour être partagée autant que possible. Je ne suis pas une rédactrice mais j’espère l’être dans le futur proche. J’espère ajouter quelques informations de qualité à la toile et c’est tout. Cela me demande de l’entrainement, de la persévérance et de la patience.
    Véronique@changer de banque Articles récents..ouvrir un compte bancaire
    My Profile

  5. Certes savoir écrire est bien mais faut quand même avoir une certaine connaissance en terme de mots clés et référencement. Il faut ainsi bien combiner nos talents en écriture avec les technique SEO pour augmenter l’efficacité de nos post.
    Merci pour l’article

  6. Pour les prix low cost, ça risque d’être réellement compromis avec toutes les plateformes qui proposent déjà des tarifs très bas… avec parfois des délais de livraison très court, à moins de proposer des tarifs encore plus et de se faire une clientèle dessus, mais je pense que tôt ou tard, on devrait avoir une tonne de nouveaux prestataires de la madagascar car les connexions internet sur cette ile sont de bien meilleures qualités.

  7. Je suis rédactrice web francophone offshore de Madagascar. Je suis d’accord avec les conseils de cet article car Je suis témoin de tout ce qui y est annoncé. L’autodiscipline et la motivation sont les éléments clés pour réussir dans ce métier. Etant en offshoring, mon positionnement c’est des tarifs low cost ( un rapport qualité prix plus que satisfaisant). J’en apprends encore et toujours sur le métier de la rédaction web.

  8. Merci beaucoup pour cet article très enrichissant. Je commence tout juste dans le métier. Pour l’instant ce n’est qu’une alternative pour gagner un peu d’argent pour pouvoir me payer mon doctorat, mais je me dis que si je me prends au jeu et que je suis doué, pourquoi pas en faire une carrière? En tout cas merci pour tes précieux conseils et j’espère que tu en auras encore beaucoup d’autres à nous donner.

  9. Cet article est digne d’un rédacteur web! J’ai accroché la lecture du début à la fin. Je me suis déjà posé la question de proposer à certains blog de leur écrire des article en échange d’une petite rémunération, mais à vrai dire je me suis vite tourné sur l’idée d’avoir un portfolio avant cela. Comme tu le dis, n’importe qui peut se dire rédacteur web, mais il faut de l’expérience et savoir se documenter pour être efficace et produire du contenu de qualité. Le rédacteur web doit aussi avoir des compétences en SEO, et nous savons qu’il peut être assez difficile d’optimiser un texte de manière efficace pour le SEO tout produisant un style d’écriture accrocheur pour l’utilisateur…
    Merci d’avoir partagé ton expérience.

  10. Bonsoir,
    Je viens de lire votre article, que j’ai trouvé très intéressant. Moi même amatrice d’écriture depuis mon jeune âge, je voudrais en plus de mon travail, pouvoir me développer en rédaction web et si possible pouvoir me faire connaître d’abord, pour ensuite me lancer.
    Serait il possible de m’indiquer les sites ou blogs qui accepteraient qu’on écrive pour eux, même gratuitement, pour nous faire connaître?
    Merci et bonne continuation,
    Faiza,

  11. Très bon article qui vient confirmer ce que je pense : le métier de rédacteur Web ressemble à celui de journaliste : il faut se documenter, chercher de l’info, et bien sûr aimer et savoir écrire.
    Un esprit curieux, de la vivacité d’esprit sont pour moi des qualités essentielles !

  12. Bonjour,

    J’ai trouvé dans cet article toutes les réponses à mes questions. En effet, je songe (depuis peu il faut l’avouer) à faire de la rédaction Web en complément de revenus. Je suis actuellement traductrice freelance et j’aimerais me diversifier un peu. J’ai eu l’occasion d’écrire des articles et un communiqué de presse pour le lancement d’un produit funéraire pour une amie qui vient de créer son entreprise. J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire et c’est ce qui m’a amené à faire des recherches sur “comment devenir un bon rédacteur web” car je ne veux pas faire cela n’importe comment. Je comprends l’importance de ce métier et des contenus qu’il faut produire.

    Je me permets de revenir sur le conseil numéro 5. Où puis-je trouver des occasions d’écrire pour justement me constituer un portfolio ? Qu’entendez-vous par “petites publications” ?

    D’avance je vous remercie.

  13. Je suis persuadé que la rédaction génère beaucoup d’avantages, non seulement au niveau de la culture générale mais aussi au niveau de la connaissance de la destinée humaine. On s’enfarge habituellement dans toutes les aspects de la logique ou d’actualités pour qu’une conclusion pertinente en ressort. Et on est jamais perdant, puisqu’on a presque parcouru l’expérience à travers la pensée, dont on raconte simplement une partie.

    Mais ce que je trouve un peu difficile, si on est très passionné avec moins de connaissance en divulgation web, c’est que parfois il est difficile de trouver des sites avec le quel on peut exercer ce métier avec un revenu convenable ! Mais si quelqu’un pourrait en avoir une idée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.